Ode échiquéenne
Ode échiquéenne

Ode échiquéenne

Pour revenir sur cet extraordinaire tournoi de Rochefort 2022, voici une chanson que j’ai composé et qui rend hommage au jeu d’échecs: « Le jeu des Rois », sur une musique de Francis Cabrel : « La corrida ». Tant on a l’impression, et particulièrement ces temps-ci, que participer à un tournoi d’échecs c’est vraiment descendre dans l’arène… des gladiateurs !

Alain BOUDART

Le jeu des Rois

Depuis trente ans que je fréquente

Ces pièces blanches et noires
Elles sont toujours belles et vivantes

Dans mon répertoire
Mes beaux Cavaliers et mes Fous
Mon Roi, ma Dame et mes deux Tours
Sont pour moi comme des partenaires
Amis pour toujours

Contre un joueur allemand, j’ai vu

Qu’il avait du mal à défendre
La stratégie que j’ai conçue

Elle commence à bien prendre
J’ai tout vérifié selon moi
J’ai appuyé sur la pendule
Je vais bien finir par avoir
Quelque avantage minuscule

Je trouve ce jeu merveilleux !

Je trouve ce jeu merveilleux !


De la Fédé, j’apprécie bien

La devise : « Gens una sumus »
Telle une assemblée

« Nous sommes une famille ». C’est un plus !
De Montpellier à Sao Paulo
Imaginez cette étincelle
Le jeu d’échecs, sans dire un mot

Est une langue universelle

Je trouve ce jeu merveilleux !

Je trouve ce jeu merveilleux !


J’ai presque fini les deux tomes
Des belles parties de Kariakine
J’ai analysé certains coups

Qui sont vraiment « clean »

Mais les finales sont délicates
Et comment ne pas perdre pied ?
Quand on voit son style à combattre

A se développer

Faire un tournoi, c’est la fête

Et puis, on retrouve les copains
Voir Prié parmi tous les maîtres
A Rochefort, je me souviens

Chacun poursuit son propre Graal

Essayant d’éviter l’hécatombe
Pour augmenter son classement
Après un démarrage en trombe

Je trouve ce jeu merveilleux !

Je trouve ce jeu merveilleux !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.